Sina Weibo franchit la barre des 200 millions dutilisateurs

first_imgSina Weibo franchit la barre des 200 millions d’utilisateursLe service de micro-blogging chinois Sina Weibo a annoncé jeudi avoir dépassé les 200 millions d’utilisateurs. Il enregistre une hausse spectaculaire de 60 millions de membres en moins de quatre mois, qui confirme l’engouement des Chinois pour ce mode de communication. Si le service de microblogging Twitter est interdit en Chine, son équivalent chinois, Sina Weibo, rencontre lui un franc succès. Jeudi, celui-ci a annoncé avoir atteint et même dépassé les 200 millions d’utilisateurs alors que fin avril, le réseau ne comptait que 140 millions de membres. C’est donc bien une hausse spectaculaire qu’a recensée Sina Weibo ces derniers mois.À lire aussiPinterest, dinosaure et NASA, les 8 actus sciences que vous devez connaître ce 25 févrierUne augmentation qui témoigne de l’engouement croissant du demi-milliard d’internautes chinois pour ce mode de partage et de diffusion de l’information, dans un pays où la presse et l’internet sont strictement contrôlés par l’Etat, rappelle l’AFP. En effet, Facebook et Twitter ont été censurés en 2009 suite à des émeutes survenues dans la région du Xinjiang. Ainsi, Sina Weibo a été le premier relais des internautes pour critiquer les autorités chinoises après une collision de trains à grande vitesse qui a causé la mort de 40 personnes le 23 juillet dernier dans l’est du pays.Le 19 août 2011 à 10:39 • Maxime Lambertlast_img read more

Rivière favoriser lécoulement naturel des crues est essentiel

first_imgRivière : favoriser l’écoulement naturel des crues est “essentiel”Le WWF a organisé la semaine dernière à Paris un Forum baptisé “Vivre avec les crues”. De cette rencontre ressort la nécessité de libérer les rivières pour encourager l’écoulement naturel des crues, et ainsi éviter de graves inondations, mais aussi la disparition d’espèces végétales et animales.Depuis des décennies, les rivières souffrent de l’aménagement que nous leur imposons. Rives bétonnées, zones humides assainies pour être récupérées au profit des activités humaines, captation de l’eau pour l’irrigation des cultures : ces nombreuses modifications ont d’importantes conséquences. Parmi elles, des crues et inondations de plus en plus incontrôlables, mais aussi une menace grandissante pesant sur des espèces animales et végétales vivant en fonction des rivières.À lire aussiCes inondations et crues qui ont marqué l’Histoire de la FranceLa semaine dernière, le WWf organisait un Forum sur la façon dont nous devons “vivre avec les crues”. La conclusion de ce colloque est claire : les rivières doivent être libérées de l’emprise humaine, afin de favoriser l’écoulement naturel des crues. Ces dernières “sont essentielles à la respiration des fleuves”, a souligné le WWF, cité par l’AFP. Elles jouent plusieurs rôles cruciaux, comme le nettoyage du lit des fleuves, le rechargement les nappes alluviales, mais aussi le remodelage des habitats de nombreuses espèces qui “ont besoin de ces perturbations”. C’est par exemple le cas de la sterne ou du brochet.Les oiseaux ont quant à eux besoin de “rives riches et de bras morts”, a expliqué Jean-René Malavoi, chargé de mission Hydromorphologie fluviale à l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema). Les rivières nécessitent en outre de l’espace pour éroder leurs berges, offrir une zone d’expansion naturelle aux crues, ou encore favoriser grâce aux forêts qui les longent l’épuration des composés azotés.D’après l’ONU, un milliard de personnes vivent dans des zones très exposées aux inondations. Un chiffre qui devrait doubler à l’horizon 2050. Rappelant également l’impact du réchauffement climatique, qui engendre une augmentation et une intensification des événements extrêmes Jean-Stéphane Devisse, le directeur des programmes du WWF, juge nécessaire d'”anticiper, le plus en amont possible”.Le 18 décembre 2011 à 16:06 • Maxime Lambertlast_img read more

Découverte des plus petites grenouilles du monde

first_imgDécouverte des plus petites grenouilles du mondeDécrites dans ZooKeys, les plus petites grenouilles du monde, découvertes en Nouvelle-Guinée par un naturaliste d’Honolulu, mesurent moins d’un centimètre de longueur !   Travaillant sur le terrain, le chercheur Fred Kraus, du Bishop Museum d’Honolulu, a découvert, dans le sud-est de la Nouvelle-Guinée, non pas la plus petite grenouille, mais les plus petites grenouilles connues à ce jour dans le monde. Ces deux nouvelles espèces, chez lesquelles l’adulte ne dépasse pas 8 à 9 millimètres de longueur, ont été baptisées respectivement Paedophryne dekot et Paedophryne verrucosa.À lire aussiLes 8 actus sciences que vous devez connaitre ce 16 juinEn 2002, dans la même région, ce chercheur avait déjà découvert deux autres nouvelles espèces du genre Paedophryne, remarquables par leur taille de 10 à 11 millimètres. Les amphibiens appartenant à ce genre ont vu se réduire la taille de leurs doigts, corollaire d’une réduction du poids corporel, afin de pouvoir grimper dans les litières de feuilles et de mousses qui constituent leur habitat. Ce type d’habitat est d’ailleurs commun chez les grenouilles miniatures, ce qui pourrait refléter l’exploitation de nouvelles sources d’alimentation.Le 18 décembre 2011 à 17:14 • Maxime Lambertlast_img read more

Copwatch manœuvre de contournement déjouée par la justice

first_imgCopwatch : manœuvre de contournement déjouée par la justiceLe site Copwatch publiait des informations personnelles sur les policiers. Bloqué une fois par la justice et les FAI, il était revenu en ligne grâce à des  sites miroirs. Ceux-ci viennent également d’être saisis.En octobre, le ministre de l’intérieur Claude Guéant avait porté plainte au motif que le portail portait atteinte à l’honneur et à la sécurité des fonctionnaires de police. Le Tribunal de Grande Instance de Paris avait alors statué la fermeture du site. Celle-ci avait été obtenue avec la coopération des FAI.Le site publiait des photos et des captures d’écrans des comptes Facebook des gardiens de la paix, révélant leur vie privée et les mettant à visage découvert. Il affirme vouloir “surveiller la police”, et commente leurs données personnelles.Mais le site était ensuite revenu en ligne par des voies détournées, via des sites miroirs.Rebelotte, même processus, même résultat, il vient d’être désactivé à nouveau.Selon France Inter, un nouveau procès en référé s’ouvrira le mardi 7 février suite à une plainte du ministère de la justice. Cette fois, le blocage DNS de plusieurs noms de domaines devrait être étudié par la justice. Ce type de mesure n’est toutefois pas très efficace, car facilement contournable.Le 1 février 2012 à 21:00 • Maxime Lambertlast_img read more

Google et Facebook se plient à la censure en Inde

first_imgGoogle et Facebook se plient à la censure en IndeGoogle et Facebook ont accepté de céder à la censure en Inde, en retirant du web des contenus pouvant présenter un caractère offensant dans le pays. Une décision prise alors que les deux géants, à l’instar de 19 autres groupes, font l’objet de poursuites judiciaires devant un tribunal de New Delhi.Comme une vingtaine d’autres groupes, Facebook et Google ont reçu d’un tribunal de New Delhi l’ordre de supprimer des contenus jugés offensants et choquants, sans quoi leurs sites seraient bloqués en Inde, avait menacé un juge de la Haute Cour. “J’ai pour objectif que les contenus insultants ne soient jamais mis en ligne”, déclarait alors le ministre des Communications, Kapil Sibal, avant d’évoquer la mise en place de “directives et des mécanismes pour répondre au problème”. Le ministre avait toutefois assuré soutenir la libre expression et s’opposer à la censure.À lire aussiDengue : symptômes, traitement, prévention, où en est-on ?Les géants du web avaient ainsi jusqu’au 6 février pour se plier à la demande de la justice indienne, qui doit déterminer leur responsabilité dans la publication de contenus jugés offensants en Inde. Et Facebook comme Google ont accepté de le faire. Les deux groupes ont en effet annoncé avoir retiré de leurs sites certains contenus, dont ils ne précisent toutefois pas la nature. “Cette mesure est en accord avec la politique de Google, en réponse aux demandes de la justice”, a simplement commenté auprès de l’AFP Paroma Roy Chowdhury, la porte-parole de Google en Inde.Les deux géants du web ont en outre soumis une requête devant la Haute Cour de New Dehli visant à obtenir l’abandon des poursuites dont ils font l’objet, affirmant ne pas pourvoir être tenus responsables des contenus mis en ligne par leurs utilisateurs.   Le 8 février 2012 à 13:15 • Maxime Lambertlast_img read more

Lexercice physique agit aussi sur lADN

first_imgL’exercice physique agit aussi sur l’ADNDes chercheurs suédois ont découvert que l’exercice physique induisait des modifications chimiques et structurelles au sein de l’ADN sans pour autant modifier le code génétique. Si les vertus de l’exercice physique pour la santé ne sont désormais plus à démontrer, il semblerait qu’on ne sache pas tout sur l’impact qu’a une telle pratique sur notre organisme. Celle-ci ne ferait pas que mettre à l’épreuve nos muscles ou nos organes mais induirait aussi des changements à l’échelle moléculaire. C’est du moins ce que viennent d’observer des chercheurs de l’Institut Karolinska en Suède en conduisant des tests sur des muscles plats en laboratoire.À lire aussiDengue : symptômes, traitement, prévention, où en est-on ?”Le muscle s’adapte à ce que vous faites. Si vous ne l’utilisez pas vous le perdez et inversement. Nous avons identifié un mécanisme impliqué dans ce phénomène”, explique ainsi Juleen Zierath, chercheur qui a participé aux travaux publiés dans la revue Cell Metabolism. Le mécanisme évoqué interviendrait en fait au niveau de l’ADN des muscles où se produiraient des modifications chimiques et structurelles. Mais ces changements, qualifiés “d’épigénétiques”, ne se feraient pas au niveau des gènes eux-mêmes, ils toucheraient des agents impliqués dans leurs expressions. Comme l’explique Sciences et avenir, ils participeraient alors aux mécanismes qui permettent à l’organisme de s’adapter à l’effort. Néanmoins, l’exercice physique ne serait pas le seul à provoquer de telles modifications. Les chercheurs ont en effet observé que la caféine avait également le même effet. Pour autant, ils sont loin de conseiller de remplacer l’exercice physique par un petit café. Ils estiment plutôt que des médicaments à base de caféine pourraient être administrés aux personnes qui ne peuvent pas pratiquer de sport.Juleen Zierath relève ainsi : “L’exercice c’est de la médecine. Il semble que le moyen de modifier nos génomes pour une meilleure santé peut être juste de faire un jogging de temps en temps”. Le 8 mars 2012 à 14:49 • Maxime Lambertlast_img read more

Centrale de Tchernobyl un toit et un mur se sont effondrés dans

first_imgCentrale de Tchernobyl : un toit et un mur se sont effondrés dans un bâtimentMercredi, le service de presse de la centrale de Tchernobyl en Ukraine, a annoncé qu’un mur ainsi qu’un toit s’étaient partiellement effondrés mardi. Le personnel a été évacué par précaution mais il n’y aurait selon l’IRSN, aucune inquiétude. Alors que plusieurs groupes s’active actuellement à la construction du nouveau sarcophage, un incident s’est produit à la centrale de Tchernobyl, située dans le nord de l’Ukraine. Mercredi, l’agence de presse RIA Novosti a en effet annoncé qu’un mur de l’installation s’était partiellement effondré. Une information confirmée ce midi par Novarka, le consortium qui réalise la construction de la future enceinte de confinement et a ajouté qu’un toit s’était également écroulé.”Le 12 février dans l’après midi, une partie du toit du bâtiment annexe au sarcophage existant recouvrant le réacteur endommagé s’est effondré. Le poids de la neige et le vent semblent en être la cause”, a indiqué le consortium cité par les Echos.fr. Toutefois, il n’y aurait selon lui aucun danger dans la mesure où il s’agit d’un bâtiment annexe situé plusieurs dizaines de mètres du sarcophage recouvrant les restes du réacteur accidenté de la centrale. Ainsi, il n’y a eu aucune victime et aucune hausse de la radioactivité n’aurait été constatée. “Le niveau de radioactivité à la centrale de Tchernobyl et dans la zone qui l’entoure demeure inchangé. Il n’y a pas de victimes”, a indiqué la centrale dans un communiqué.”Ce bâtiment annexe ne dégage pas de rayonnement. Novarka est en train d’effectuer toutes les mesures de contrôle de contamination surfacique. Celles-ci sont jusqu’à présent en dessous des seuils admissibles”, a encore précisé Novarka composé des deux géants Vinci et Bouygues. Près de 80 employés ont toutefois été évacués “par précaution” de la centrale nucléaire, ont indiqué les deux groupes français de BTP à l’AFP mercredi. Actuellement, l’opérateur de la centrale Chernobyl Nuclear Power Plant établit un état de lieux afin de vérifier la stabilité du toit et de déblayer la neige qui est tombée. Un impact sur la construction du sarcophage ? À lire aussiMaladie de Charcot : symptômes, causes, traitement, où en est on ?Ceci permettra ou non de donner le feu vert à la reprises des travaux de construction de la nouvelle enceinte. Rapidement averti, l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) a indiqué de son côté qu’il n’exprimait pour l’heure “pas d’inquiétudes”. “Le seul point à investiguer par l’autorité de sûreté ukrainienne sera l’éventuel impact sur le sarcophage”, indique-t-on ainsi à l’IRSN. La construction d’un nouveau sarcophage a été décidée pour remplacer la première enceinte construite à la va-vite suite à l’accident de la centrale de Tchernobyl en 1986 et dont le risque d’effondrement augmente d’année en année. En novembre dernier, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd) a ainsi annoncé l’achèvement d’une partie de la structure. “La structure achevée est une partie du nouveau sarcophage destiné à réduire la menace de radioactivité sur le site : quelque 5.000 tonnes d’acier ont été élevées sur une hauteur de jusqu’à 22 mètres”.La structure finale doit peser un total de 29.000 tonnes, s’étendre sur 164 mètres de long et atteindre une hauteur de 110 mètres. Mais elle ne sera pas achevée avant 2015.Le 13 février 2013 à 16:18 • Maxime Lambertlast_img read more

Paludisme un nouveau vaccin efficace à 70

first_imgPaludisme : un nouveau vaccin efficace à 70% C’est un pas de plus vers une prévention efficace du paludisme que vient de faire une équipe de chercheurs japonais de l’Université d’Osaka au Japon. Ceux-ci ont mis au point un vaccin qui protégerait à 70% la population prenant le relais du précèdent vaccin mis au point par des Britanniques et ne protégeant que jusqu’à 4 ans.Vendredi, une équipe de chercheurs japonais de l’Université d’Osaka au Japon a annoncé avoir développé un vaccin qui protégerait à 70% contre le paludisme. Une nouvelle qui a été publiée mardi sur le site scientifique américain PLOS One. “L’effet de ce vaccin est plus important que celui de tous les traitements existants” expliquent les scientifiques. Concrètement, ce nouveau vaccin serait une combinaison habile de poudre (dérivée d’une protéine génétiquement modifiée, trouvée à l’intérieur du parasite à l’origine de la maladie) et d’un gel d’hydroxyle d’aluminium. Baptisé BK-SE36, il devrait réduire de manière considérable la mortalité due à cette maladie, transmise par les femelles moustiques (en particulier le genre Anophèle).De meilleurs résultats que les précédents vaccinsSelon les chercheurs japonais, le vaccin a été testé dans le nord de l’Ouganda entre 2010 et 2011 sur une population âgée de 6 à 20 ans. Ces études auraient donné une efficacité à 72%. Le professeur Toshihiro Horii, en charge du projet a ainsi dit vouloir passer à une utilisation pratique du BK-SE36 d’ici peu selon l’agence de presse japonaise Jiji. “Dans 5 ans, après une étude clinique sur des enfants de 1 à 5 ans, qui constituent le gros de la mortalité causée par le paludisme” a t-il ajouté. L’enjeu est en effet de protéger au mieux les populations exposées mais surtout les enfants. Un vaccin, mis au point par les Britanniques au laboratoire de GlaxoSmithKline a mercredi rendu des essais cliniques assez décevants. En effet, celui-ci perdrait en efficacité après 4 ans chez les enfants et présenterait des résultats variables. Ainsi, le taux d’efficacité s’élèverait à 43,6% la première année avant de retomber à zéro la quatrième. Une autre alternative avait vu le jour il y a quelques mois, un savon répulsif baptisé Faso Soap, mis au point par des étudiants africains, capable de repousser les moustiques par l’hygiène. Il pouvait par ailleurs s’utiliser en lessive afin de traiter et le linge, et les moustiquaires. Mais la méthode permettait d’éviter les piqûres de moustique et non de lutter directement contre le parasite.Un fléau nommé malariaÀ lire aussiMaladie de Charcot : symptômes, causes, traitement, où en est on ?Le paludisme, ou malaria tuerait plus de 781.000 personnes par an, dont 85% sont des enfants de moins de 5 ans (selon l’Organisation Mondiale de Santé). Les enfants sont en effet les plus touchés par cette maladie, notamment dans les régions pauvres, de l’Afrique subsaharienne (Nigéria, Ouganda, RDC) à l’Asie (Inde et Thaïlande). De plus, les principaux traitements coûtent cher aux pays et ne sont que des solutions temporaires qui n’empêchent pas une contamination massive.Le vaccin poursuit ses études cliniques ainsi que son expérimentation sur l’humain. Il devrait, en cas de résultat concluant être commercialisé sous peu. Un espoir peut être dans les 109 pays concernés par cette maladie.  Le 4 juin 2013 à 09:56 • Maxime Lambertlast_img read more

Azzarello and Rissos Moonshine rises to the top of our pull lists

first_imgStay on target Image has a habit of attracting the best creators in the industry. Writers, artists, colorists, etc. that have made a name for themselves at the ‘big two’ seem to produce their best work with the freedom that Image offers. Moonshine, their newest book, reunites the creative powerhouse of writer Brian Azzarello and artist Eduardo Risso, best known for 100 Bullets at Vertigo, and their Batman: Knight of Vengeance mini-series from DC Comics’ Flashpoint event.Moonshine is a gangster-noir tale, riddled with Tommy Guns and three piece suits. It goes off the beaten path by taking the gang into the Appalachia, delving into the seedier parts of the mountains. With a crazy twist that takes the story down even an even crazier path, there is a lot going on in this first issue. The creators are doing what they do best, as Azzarello and Risso’s books tend to be steeped in reality, with lots of grime and grit, always adding in just enough weirdness not to make it feel stale.Their previous work definitely lines up with Moonshine in pacing, and tone, as the noir elements are the most prominent, with hints of other genres. Knight of Vengeance is a favorite of mine. That old, hardened take on Batman worked really well with Azzarello’s ability to perfectly capture the slimy characteristics of any culture’s underbelly. He does it again here, honing in on the worst aspects of both the gangsters and the West Virginian-natives.Azzarello is the best at what he does, and what he does is concoct  elite old fashioned noir, tough guys. Troubled and at the end of your rope is his specialty, and while this first issue keeps the background to our protagonist vague, it’s obvious that Azzarello is going for something bigger than a predictable hard-boiled detective. His dialogue is great, capturing the Prohibition-era gangsters and country-folk perfectly (or imperfectly).The world he’s created in this first issue allows for these two different cultures to clash, and the script is spectacular. Not much is revealed aside from a handful of characters and an initial conflict of interests, and while that may make this issue feel somewhat lacking, it is plain to see that Azzarello has a lot of plans for the series.Risso’s art is as great as it’s ever been here. He is a champion of capturing the ugliest aspects of humanity, be it something awkward and gangly, or someone rough and homely. His colors really bring out a lot in his art, always looking as if a talented director knew what tint to add to the scene.  Neutral blues and greens for a cold forest, brights oranges, and glowing yellows for a campfire, or quintessential noir…light slivering through ratty blinds. Lighting is one of Risso’s key strengths, especially with shadows. Not just with darkness, but it establishes a perfect tone for the book, creating a sinister air on each page.All of it adds up to Moonshine being one of the best-looking books on the shelf, a beautiful noir-comic, a genre we don’t get enough of. Moonshine #1 is available in stores and online this Wednesday, October 5th. Buy This Comic: MAN-EATERS #1Buy This Comic: Twisted Romance last_img read more

Roller Derby Comic SLAMs Into Shops This Week

first_img Planet of the Apes: Visionaries is Unpredictable, Stunning and WildVariant Covers to Grab This Week (8/29/18) With so many great comic books coming out lately, the only way to pick and choose series to follow is by how much of an impact they leave on you. It takes the right combination of attitude and energy to make a book rise to the top, and SLAM #1, by writer Pamela Ribon and artist Veronica Fish has it all. A fun, personal look at a roller derby league, and the effect it has on the women involved, SLAM #1 is one of the strongest first issues I have read in awhile.SLAM #1Television Without Pity’s Pamela Ribon (Rick and Morty) and artist Veronica Fish (Archie) dive into the fast-paced, hard-hitting world of roller derby! ‘ Jennifer Chu and Maise Huff (aka Knockout and Ithinka Can on the track) have been best friends since their first day of Fresh Meat Orientation for the Eastside Roller Girls, but when they get drafted for two different teams they’ll have to figure out if the bond between them is stronger than the pull of a team when a win is on the line. ‘ You get slammed on the track and slammed in life, and in both cases, you have to take your hits and get back up again!A lot of little, intimate moments and details make the characters in SLAM jump off the page. Writer Pamela Ribon (Moana) does an awesome job of jumping between the past, present, and directly addressing the reader to give context to not only who the characters are, but why they are the way they are. Interjecting at a few points to give character breakdowns feels somewhat heavy-handed, but the information it provides on the leads, Jennifer and Maise, isn’t extremely pertinent, only given to help us understand them better.Veronica Fish, who recently worked on the Archie relaunch with Mark Waid, brings a terrific energy to the roller derby scenes. However, similar to Archie, Fish shines on the more human moments. Small moments between friends is the foundation of SLAM #1, and Fish totally owns the emotions in the air. If you put two characters in a room together, you’re going to be able to perfectly understand how they are feeling, based solely on how well Fish depicts body language and facial expressions. It is a skill that not every comic book artist has, but Fish makes it seem like a piece of cake.SLAM #1 is a bright, genuine approach to the human spirit. There is no villain the first issue, and if the protagonists are fighting anything, it is the feeling of being alone in the world. Finding strength through friendship, and friendship through roller derby is what SLAM seems to be building upon itself. A nice change of pace, an honest breather on a jam-packed New Comic Book Day, SLAM has the potential to be one of the best new series of the year. Published by Boom! Box, an imprint of Boom! Studios, SLAM is the newest entry into the imprint’s recent winning streak. Jonesy, The Backstagers, and Lumberjanes are just some of the imprint’s success as of recent, and they have paved the way for more series like SLAM. The first issue is available in print or digitally. Stay on targetlast_img read more